Accueil > Les prospections > Iles en prospection > Ile de Molène > Prospection ornithologique concertée à Molène - 15 octobre 2010

Prospection ornithologique concertée à Molène - 15 octobre 2010

Nous passons trop vite notre chemin lorsque nous prenons la mer pour Ouessant. Une halte sur l’île de Molène peut présenter d’intéressantes observations, voire quelques espèces rares de passage. Toutes ces potentielles découvertes ont suggéré une prospection annuelle sur cette île toute ronde. L’ANO et son président en ont matérialisé le rendez-vous, ce sera tout les ans à la mi-octobre, en plein cœur de la migration automnale.

Depuis plusieurs années, je nourrissais l’envie de découvrir l’île de Molène. En effet, après vingt-six années consécutives de séjours ouessantins, je ne connaissais de Molène que ce que l’on peut en voir quand on fait escale avec le courrier en venant de Brest ou du Conquet. C’est-à-dire un village groupé autour de son église, des grèves apparemment favorables aux limicoles et c’est à peu près tout. Avant que la nouvelle jetée ne soit construite, et même encore aujourd’hui par mortes eaux, le débarquement s’effectue via le « Docteur Tricard », renforçant ainsi le caractère « exotique » du lieu. Ouessant attire les ornithologues comme un aimant, pressés qu’ils sont d’aller voir les raretés trouvées par ceux qui les précèdent. Et lorsqu’ils sont à Ouessant, l’inquiétude de « rater » une rareté inhibe leur soif de découverte. Mais pourquoi n’y aurait-il pas à Molène de quoi satisfaire l’observateur y compris sur le plan des raretés, à l’image des autres îles du Ponant ?

Cette question a d’ores et déjà une réponse car des observations d’oiseaux rares ou peu communs y ont déjà été effectuées à l’automne, telles que le Goéland d’Amérique, le Pouillot à grands sourcils, le Roselin cramoisi... comme au printemps (Guêpier d’Europe, A. Audevard, comm. pers.). De plus, les nouveaux horaires des bateaux de la compagnie Penn ar Bed offrent depuis quelques années la possibilité, les vendredi et samedi, de séjourner une journée entière sur l’île (départ Ouessant 8 h 30, départ Molène 18 h 30) pour la modique somme de cinq euros. La création de l’A.N.O. était l’occasion rêvée pour tenter de mettre sur pied une expédition sur cette île. C’est ainsi que la nouvelle d’une visite à Molène s’est répandue parmi les ornithologues séjournant à Ouessant. Et à ma grande surprise, ce sont une vingtaine d’ornithos qui se retrouvent au petit matin sur la jetée du Stiff pour gagner Molène ou un soleil radieux les attend.

The small island of Molène is situated just 8 km to the south-east of Ouessant but has been given scant attention by birders in autumn saying on its much larger and more illustrious -eighbour. However the discovery in recent ears of several rarities on the island, coupled :1 changes to the boat schedules allowing :ay-trips from Ouessant, provided the stimulus a thorough ornithological exploration of the
and on 15th October 2010.

Several features of Molène make for an -eresting visit : in contrast to Ouessant there is
almost total absence of cars and there are no oded valleys and very few trees in general. ".either are there any freshwater marshes or 2-(es (which leaves little scope for finding water’ds) and the lack of a lighthouse is detrimental attracting migrants. -lowever its geography renders it better suited than Ouessant to the passage and stationing of migrant waders and gulls and the island must surely serve as a ’bridge’ for these species between Ouessant and the mainland. Furthermore its many small gardens pro vide plenty of cover for migrant passerines.

On the day in question 20 birders visited Molène during good weather conditions, covering almost every corner of the island and recording a total of 76 species including Rose-coloured Sterling and Yellow¬browed Warbler. Given the size of the island this confirms its potentiel as a very good location for finding rarities. There follows an account of the visit and systematic lists of the birds and other species recorded.

Jean-Philippe SIBLET, Natur Eussa n°2 année 2011, "Prospection ornithologique concertée à Molène - 15 octobre 2010"

Retrouvez la totalité de l’article dans notre revue Natur Eussa N° 2 année 2009

Liste commentée des espèces observées

  • Fou de Bassan - Gannet (Sula bassana) : nombreux individus en pêche ou en déplacement autour de l’île.
  • Grand Cormoran - Cormorant (Phalacrocorax carbo) : une dizaine d’individus autour de l’île.
  • Cormoran huppé - Shag (Phalacrocorax aristotelis) : commun et abondant autour de l’île.
  • Aigrette garzette - Little Egret (Egretta -zetta) : au minimum 5 individus sur l’estran.
  • Héron cendré - Grey Heron (Ardea cinerea) : moins deux individus observés sur l’estran.
  • Tadorne de Belon - Shelduck (Tadorne tadorna) : tadrois individus en vol.
  • Canard colvert - Mallard (Anas platyrhynchos) : :eux individus à proximité de l’embarcadère.
  • Busard des roseaux - Marsh Harrier (Circus E:eruginosus) : une femelle ou juv. chasse sur Ledenez Vraz, îlot où l’espèce se reproduit. Dservé également à Gorre Anez Arz.
  • Epervier d’Europe - Sparrowhawk (Accipiter - sus) : un dans le secteur du sémaphore.
  • Faucon crécerelle - Kestrel (Falco nunculus) : un individu sur l’île.
  • Faucon émerillon - Merlin (Falcocolumbarius) : mâle à proximité du sémaphore.
  • Faisan de Colchide - Pheasant (Phasianus :olchicus) : un ou deux individus rescapés des introductions cynégétiques.
  • Râle d’eau - Water Rail (Rallus aquaticus) : :eux entendus près de l’impluvium, un à An Aod Bihan, un à Gorre Anez Arz, 1 à Maez Aveo, 1 à Tachem Uhellan.
  • Huîtrier pie - Oystercatcher (Haematopus ostralegus) : 80 individus en reposoir sur le Bag ar Loued.
  • Grand Gravelot - Ringed Ployer (Charadrius hiaticula) : maximum de 45 à marée basse vers Feunteunigou.
  • Pluvier doré - Golden Ployer (Piuvialis apricaria) : deux individus survolent l’île.
  • Bécasseau sanderling - Sanderling (Calidris alba) : maximum de 6 individus à proximité de Feunteunigou.
  • Bécasseau violet - Purple Sandpiper (Calidris maritima) : 18 individus sur le rocher de Porz ar Bloch à marée haute.
  • Bécassine des marais - Snipe (Gallinago gallinago) : un individu à proximité du terrain de football.
  • Barge rousse - Bar-tailed Godwit (Limosa lapponica) : cinq individus se nourrissent à marée basse sur la chaussée de Ledenez Vraz.
  • Courlis corlieu - Whimbrel (Numenius phaeopus) : un dans le secteur de Feunteunigou à marée basse.
  • Courlis cendré - Curlew (Numenius arquata) : une dizaine d’individus autour de l’île.
  • Chevalier gambette - Redshank (Tringa totanus) : maximum de 17 individus ensemble à l’embarcadère de Ledenez Vraz. Une estimation d’une cinquantaine d’individus au total sur l’île n’est pas exagérée.
  • Tournepierre à collier - Turnstone (Arenaria interpres) : probablement plus de 200 individus autour de l’île.
  • Grand Labbe - Great Skua (Stercorarius skua) : 1 individu survole le bourg en fin d’après-midi.
  • Mouette mélanocéphale - Mediterranean Gull (Larus melanocephalus) : 3 individus immatures sur la côte est de l’île.
  • Goéland cendré - Common Gull (Larus canus) : 2 individus immatures observés sur la côte est.
  • Goéland argenté - Herring Gull (Larus argentatus) : quelques dizaines tout au plus.
  • Goéland brun - Lesser Black-backed Gull (Larus fuscus) : moins d’une dizaine d’individus.
  • Goéland marin - Great Black-backed Gull (Larus marinus) : l’espèce de goéland la plus commune. Estimation des effectifs délicate.
  • Mouette tridactyle - Kittiwake (Rissa tridactyla) : 2 juvéniles escortent le bateau à la sortie de Molène le soir.
  • Pigeon ramier - Woodpigeon (Columba palumbus) : moins de cinq individus au total.
  • Tourterelle turque - Collared Dove
  • (Streptopelia decaocto) : étonnamment peu abondante. Moins de 5 individus présents sur l’île.
  • Torcol fourmilier - Wryneck (Jynx torquilla) : 1 individu.
  • Alouette des champs - Skylark (Alauda arvensis) : observée à l’unité, posée ou en survol.
  • Hirondelle de cheminée - Barn Swallow (Hirundo rustica) : 3 individus.
  • Hirondelle de fenêtre - House Martin (Delichon urbicum) : 1 individu à Ralen et 1 à Maezou Pleg ar Porzh Bihan.
  • Pipit farlouse - Meadow Pipit (Anthus pratensis) : estimation difficile. Moins d’une cinquantaine d’individus.
  • Pipit maritime - Water Pipit (Anthus petrosus) : probablement plus abondant que l’espèce précédente et plus courant que sur Ouessant. Une centaine d’individus environ.
  • Bergeronnette des ruisseaux - Grey Wagtail (Motacilla cinerea) : 1 ou 2 oiseaux sur l’île.
  • Bergeronnette grise / de Yarrell - White / Pied Wagtail (Motacilla alba alba/yarrellii) : deux individus, 1 alba à Gorre Anez Arz et 1 yarrellii à l’embarcadère.
  • Troglodyte mignon - Wren (Troglodytes troglodytes) : quelques contacts. Beaucoup moins fréquent qu’à Oue ssant.
  • Accenteur mouchet - Dunnock (Prunella modularis) : peu abonda nt.
  • Rougegorge familier - Robin (Erithacus rubecula) : commun.
  • Rougequeue noir - Black Redstart (Phoenicurus ochruros) : 1 individu à l’embarcadère.
  • Traquet tarier - Whinchat (Saxicola rubetra) : 1 individu sans précision de localité.
  • Traquet pâtre - Stonechat (Saxicola torquatus) : curieusement très peu abondant. Maximum de 3 ou 4 individus. Les nicheurs quittent-ils rapidement l’île après la période de reproduction ?
  • Traquet motteux - Wheatear (Oenanthe oenanthe) : 1 à proximité de l’embarcadère.
  • Merle noir - Blackbird (Turdus merula)
  • Merle à plastron - Ring Ouzel (Turdus torquatus) : 1 individu à Park Tangi sur le terrain de football.
  • Grive musicienne - Song Thrush (Turdus philomelos) : quelques individus en migration active ou en stationnement.
  • Grive mauvis - Redwing (Turdus iliacus) : quelques individus en migration. Deux individus s’alimentent sur les terrains de football.
  • Rousserolle effarvatte - Reed Warbler (Acrocephalus scirpaceus) : un individu à proximité d’un four à soude.
  • Fauvette à tête noire - Blackcap (Sylvia atricapilla) : moins d’une dizaine d’individus sur l’île.
  • Fauvette grisette - Common Whitethroat (Sylvia communis) : une ou deux dans les ronciers côtiers (nicheurs locaux ou migrateurs ?).
  • Fauvette pitchou - Dartford Warbler (Sylvia _undata) :1 seul individu contacté. Rareté réelle discrétion particulière ?
  • Pouillot à grands sourcils - Yellow-browed warbler (Phylloscopus inornatus) : 1 individu dans un jardin à proximité du sémaphore L. Guyot et al.). Il s’agit au minimum de la E-.E-:onde observation sur l’île, un individu ayant noté le 3 novembre 2003 (A. Audevard, __mm. pers.)
  • Pouillot fitis - Willow Warbler (Phylloscopus : 2 individus sur la pelouse de la crêperie
  • Pouillot véloce - Chiffchaff (Phylloscopus 1=7ybita) : l’estimation d’une cinquantaine d’oiseaux peut être avancée. Un oiseau proche du type sibérien (Ph. c. tristis) est vu dans un 2-din proche du musée du Drummond Castle de Broyer & L. Spanneut).
  • Roitelet triple-bandeau - Firecrest (Regulus ignicapilla) : 2 ou 3 individus dans les jardins du bourg.
  • Roitelet huppé - Goldcrest (Regulus regulus) : une dizaine d’individus environ.
  • Mésange bleue - Blue Tit (Cyanistes caeruleus) : au moins 5 individus dont 3 ensemble à Beg Melen. De plus en plus commune à l’image de la situation ouessantine.
  • Corneille noire - Carrion Crow (Confus corone) : deux ou trois individus. Rien à voir avec l’augmentation des effectifs ouessantins.
  • Martin roselin - Rose-coloured Starling (Pastor roseus) : un juvénile découvert sur la côte nord puis revu en plusieurs endroits de l’île, souvent dans le secteur de Menez Hir (S. Vincent et al.)
  • Étourneau sansonnet - Starling (Sturnus vulgaris) : 2 à 300 individus se nourrissant dans la laisse de mer.
  • Moineau domestique - House Sparrow (Passer domesticus) : 2 à 300 individus présents sur l’île, chiffre relativement important. Plusieurs les abords du village : 30 à Pen ar Glaz, 25 à Pleg ar Porz Bihan, 50 à Beg Melen...
  • Pinson des arbres - Chaffinch (Fringilla coelebs) : quelques individus en migration. Très peu de stationnements (par exemple 20 à Maezou).
  • Pinson du nord - Brambling (Fringilla montifringilla) : quelques individus isolés en migration.
  • Serin cini - Serin (Serinus serinus) : un individu en migration.
  • Verdier d’Europe - Greenfinch (Carduelis chloris) : une dizaine d’individus.
  • Chardonneret élégant - Goldfinch (Carduelis carduelis) : une vingtaine d’individus.
  • Tarin des aulnes - Siskin (Carduelis spinus) : quelques individus en migration.
  • Linotte mélodieuse - Linnet (Carduelis cannabina) : une dizaine fréquentent les friches du sud de l’île.
  • Bec-croisé des sapins - Common Crossbill (Loxia curvirostra) : 4 migrateurs en vol.
  • Bruant lapon - Lapland Bunting (Calcarius lapponicus) : un migrateur entendu en vol à An Aod Bihan.
  • Bruant des roseaux - Reed Bunting (Emberiza schoeniclus) : un individu à proximité de la carrière, un à Pleg ar Porz Bihan, un à l’impluvium.

Autres espèces de faune, flore et fonge observées

Mammifères

  • Lapin de garenne (Otyctolagus cuniculus) : peu abondant en raison d’un épisode de myxomatose.
  • Chat domestique (Felis domesticus) : particulièrement abondant compte tenu de la taille de l’île. Ceci ne va pas sans poser de gros problèmes de prédation y compris pour des espèces patrimoniales telles que le Pétrel tempête (Kerbiriou & Le Viol, 1999).
  • Phoque gris (Halichoerus grypus) : un individu peu farouche nous accueille près de l’embarcadère. Plusieurs individus observés autour de l’île.

Invertébrés

Lépidoptères

Pas de surprise, tous les contacts se rapportent à des migrateurs et à des espèces banales.

  • Vulcain (Vanessa atalanta) : noté à l’unité dans les jardins et sur la côte.
  • Paon du jour (Inachis io) : quelques observations ici et là.
  • Piéride de la Rave (Pieris rapae) : quelques dizaines d’exemplaires observés surtout sur la côte, parfois par deux ou trois.
  • Souci (Collas crocea) : quelques observations sur la côte.

Orthoptères

Une très faible diversité est observée et la date de prospection tardive n’explique pas tout. Certaines espèces tolérantes et communes sur Ouessant devraient être présentes sur Molène. D’autres visites sont nécessaires pour éclaircir leur situation sur l’archipel.

  • Conocéphale bigarré (Conocephalus fuscus) : seulement une mention à Maez Aveo. L’espèce paraît bien moins commune que sur Ouessant, où elle est peut-être la plus abondante (Spanneut, 2010).
  • Criquet duettiste (Chorthippus brunneus) ; peu abondant en raison de la date tardive, mais les densités paraissent équivalentes à celles trouvées sur Ouessant.

Fonge

  • Lépiote élevée (Macrolepiota procera) : beaucoup moins abondante qu’à Ouessant (ramassage ?).

Participants

Jean-Yves Barnagaud, Aurore Boussemart, François Bouzendorf, Bernard Couronne, Alain de Broyer, Jean-Pierre Delapré, Martine Delapré, Laurent Gavory, Jean-Marc Guilpain, Andréas Guyot, Emmanuel Gfeller, Christophe Lartigau, Frédéric Maillot, Cyril Maurer, Alain Piette, Agnès Piette, Bernhard Pusch, Philippe Rance, Laurent Spanneut, Jean-Philippe Siblet, Frédéric Veyrunes, Sylvain Vincent.


Contact | | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP |
Association Naturaliste d’Ouessant

Directeur de publication : Jean-Philippe Siblet
Responsables d'édition : Les membres du CA de l'ANO