Accueil > Les prospections > Prospections en mer > Prospection en mer du 21 août 2010 Une sortie exceptionnelle

Prospection en mer du 21 août 2010 Une sortie exceptionnelle

Extrait de l’article "Prospections pélagiques au large d’Ouessant : étés 2008, 2009 & 2010, Frantz Barrault & Yvon Le Corre, Natur Eussa N°1 - année 2010

PNG - 655.8 ko

...Le Patron François Morin est désormais opérationnel. Deux sorties sont programmées les 31 juillet et 21 août.

La première se voit annulée, faute de participants. Seulement cinq personnes s’y étaient inscrites, or le coût de la location du bateau exige un minimum de 10 réservations. Il faut noter que le pic des observations de Pétrels de Wilson au large des îles Scilly se situe entre la mi-juillet et la mi-août ; les chances d’observer cette espèce sont donc aussi importantes (voire plus) mi-juillet que mi-août (Flood & Fischer 2010).

Celle du 21 août a réuni 12 observateurs et photographes chanceux. Rien n’était pourtant gagné d’avance, les conditions météorologiques changeantes maintenant le suspense jusqu’aux derniers instants.

Ce fut une sortie exceptionnelle

Le vent resta faible à modéré de sud-ouest, le ciel couvert la plupart du temps, mais ne donnant que quelques gouttes de crachin sporadiques et se dégageant de temps à autre pour dispenser une lumière splendide. Seule la houle constante de 1 à 3 m aura chahuté quelques estomacs et défié les photographes de réussir à cadrer les oiseaux et obtenir des clichés satisfaisants.

En plus d’une grande diversité d’espèces et d’une qualité d’observation souvent remarquables, quelques pépites couronnèrent la journée. Le tableau récapitulatif des observations réalisées parle de lui-même. Nous retiendrons bien sûr la dizaine de contacts avec le Pétrel de Wilson, concernant sans doute au moins cinq individus distincts, dont un est venu se nourrir sur le chum à moins d’une vingtaine de mètres à l’arrière du bateau. Non seulement ce nombre constitue un record pour la France, mais il vient surtout confirmer la présence régulière de l’espèce en nombre significatif à la pointe de la Bretagne, au même titre que les observations réalisées aux îles Scilly.

PNG - 392.4 ko

Et puis n’oublions pas tous les autres : la Mouette de Sabine adulte à 20 mètres du bateau, dont l’extrémité jaune du bec était visible à l’oeil nu, le Puffin majeur venu nous saluer sur l’arrière, repassant quelques minutes plus tard avant de poursuivre sa route, un des Puffins fuligineux se disputant les restes de sardines avec les goélands et plongeant comme un alcidé.

PNG - 1 Mo

Le Phalarope à bec large posé sur l’eau à quelques mètres, le Labbe parasite adulte de forme claire se montrant sous toutes les coutures, les nombreux Grands Labbes, les Pétrels tempêtes tout proches, les frustrants Marsouins dont nous n’apercevrons que quelques ailerons dans la houle, et tant d’autres souvenirs partagés...

Les oiseaux observés

  • Pétrel tempête : 125 contacts
  • Pétrel de Wilson : + 10 contacts
  • Puffin des Baléares : 7 contacts
  • Puffin des Anglais : 2 contacts
  • Puffin majeur : 1
  • Puffin fuligineux : 7 contacts
  • Sterne pierregarin : 16 contacts
  • Mouette de Sabine : 3 contacts
  • Mouette tridactyle : 12 contacts
  • Pétrel fulmar : 24 contacts
  • Grand Labbe : 22 contacts
  • Labbe parasite : 4 contacts
  • Labbe pomarin : 1 (2e été)
  • Phalarope à bec large : 3 contacts
  • Goéland marin, brun, argenté : NC
  • Fou de Bassan : NC
  • Héron cendré : 1
  • Hirondelle de cheminée : 10

Les mammifères observés

  • Marsouin commun : 3 fois 2 contacts


Contact | | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP |
Association Naturaliste d’Ouessant

Directeur de publication : Jean-Philippe Siblet
Responsables d'édition : Les membres du CA de l'ANO