Accueil > Les observations > La faune > Liste commentée des Orthoptères de l’île d’Ouessant

Liste commentée des Orthoptères de l’île d’Ouessant

Ce catalogue des Orthoptères d’Ouessant est probablement incomplet. Il s’appuie sur des prospections très ponctuelles que j’ai réalisées à l’occasion de mes visites ornithologiques sur l’île, le plus souvent en septembre-octobre (séjours de 1 à 2 semaines), parfois en mai (week-ends prolongés). Ne m’intéressant à l’identification de ce groupe que depuis 2003, toutes ces données sont récentes. Christian Kerbiriou et Mikaël Champion m’ont fourni des informations complémentaires, incluant notamment des espèces que je n’avais pas repérées en raison de leur rareté ou de leur phénologie.

Les Orthoptères comprennent les Sauterelles, les Grillons et les Criquets. Sur les quelque 250 espèces françaises, seulement 10 ont été répertoriées sur l’île. Presque tous sont des animaux des milieux ouverts et ne sont identifiables qu’en été et automne (juillet à septembre essentiellement), période où ils sont adultes. Si plusieurs espèces vivent dans les zones humides, la plupart s’observent aisément au bord des chemins, au sol ou dans les herbes. Les secteurs les plus ouverts de l’île où se juxtaposent des conditions sèches et humides — marais du Creac’h, abords du réservoir amont— accueillent la plus grande diversité d’espèces. Avec l’espoir de préciser la répartition des espèces, voire d’en découvrir d’autres, j’ai produit une petite clef d’identification (en annexe) à l’attention des nombreux naturalistes qui fréquentent Ouessant sans forcément connaître les Orthoptères. Chacun est invité à fournir ses observations à l’ANO au travers de la base de données interactive ou en les envoyant par mail ou par courrier.

À ma connaissance, rien ou presque n’a jamais été publié sur les insectes d’Ouessant, malgré un grand intérêt lié à l’isolement géographique et aux contraintes écologiques que l’île fait subir à la faune et à la flore. Nous comptons bien que d’autres listes ou articles soient publiés dans les prochaines années pour compléter nos connaissances et pointer du doigt les manques éventuels.

Liste systématique

  • Le Conocéphale bigarré Conocephalus fuscus
  • Le Conocéphale des roseaux Conocephalus dorsalis
  • Le Conocéphale gracieux Ruspolia nitidula
  • La Grande Sauterelle verte Tettigonia viridissima
  • La Decticelle chagrinée Platycleis albopunctata
  • La Decticelle des Bruyères Metrioptera brachyptera
  • La Decticelle bariolée Metrioptera roeselii
  • La Courtilière commune Gryllotalpa gryllotalpa
  • Le Tétrix des clairières Tetrix undulata
  • Le Criquet duettiste Chorthippus brunneus

The Orthoptera order of Invertebrates comprises the crickets, locusts and grasshoppers. Of the 250 or so species present in France only a mere 10 of them have been recorded on Ouessant. This is unsurprising given the distance separating the island from the mainland, the lack of a variety of different habitats and its relatively cool climate in summer.

The systematic list contains some interesting species such as Short-winged Cone-head (Conocephalus dorsalis), Large Cone-head (Ruspolia nitidula), Bog Bush-cricket (Metrioptera brachyptera) and Mole Cricket (Gryllotalpa gryllotalpa), the last two being rare in Brittany. Appendixed to the systematic list is a short guide to the identification of the various Orthoptera to be found on the island.

... L’île d’Ouessant possède donc une faune d’Orthoptères peu diversifiée, ce qui est normal, compte tenu de la distance qui la sépare du continent, du manque de variété d’habitats et des conditions climatiques estivales moyennes. Mais plusieurs éléments remarquables sont présents, dont certains n’ont pas été trouvés sur d’autres îles plus favorables. La Courtilière, réputée absente du Finistère, et la Decticelle des Bruyères sont les espèces les plus inattendues et elles méritent une attention particulière. Plus généralement, l’inventaire des Orthoptères de l’île devrait être complété et affiné, dans le but de 25 30 posséder un matériel de référence. Je vois plusieurs cadres dans lesquels cet outil prendrait tout son sens. Il permettrait tout d’abord d’être en mesure d’appréhender les colonisations futures et de suivre la progression de certaines espèces. Ensuite, les populations d’Orthoptères participent à l’entretien des habitats ouverts et constituent une ressource alimentaire non négligeable pour certains oiseaux en stationnement postnuptial. Avec la diminution des cultures et du pâturage, la gestion des milieux devient un élément clé de la biodiversité sur l’île. Les Orthoptères sont des indicateurs simples dont le suivi quantitatif est relativement facile à mettre en oeuvre. Il peut permettre de caler les « limites acceptables » de l’état d’un habitat et d’adapter les modes et les dates d’intervention.

Laurent Spanneut, Natur Eussa N°1 – année 2010, « Liste commentées des Orthoptères de l’île d’Ouessant ».

Retrouvez la totalité de cet article dans notre revue Natur Eussa, N° 1, année 2010


Contact | | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP |
Association Naturaliste d’Ouessant

Directeur de publication : Jean-Philippe Siblet
Responsables d'édition : Les membres du CA de l'ANO